Actuellement les frais de port sont offerts sans minimum d'achat

Nourrir ou hydrater sa peau : faut-il choisir ?

Le manque d’hydratation et le manque de nutrition sont deux mécanismes différents mais étroitement liés. Si hydrater sa peau est essentiel, seule une bonne nutrition permettra de maintenir l’hydratation.

Explications.

 

Manque d’eau ou de lipides ?

Une peau sèche manque de lipides, une peau déshydratée manque d’eau.

A titre d’illustration, la première « à faim », la seconde « à soif ».

La déshydratation est tout d’abord provoquée par un manque d’apport en eau, mais aussi par les variations de température et la pollution.

Une peau sèche résulte d’une sécrétion insuffisante de lipides, sous forme de sébum. Sur le plan physiologique la peau est naturellement nourrie par ce sébum qui, lorsqu’il est produit en trop grandes quantités, est responsable des peaux grasses. Mais lorsqu’il manque, le film protecteur hydrolipidique est insuffisant pour assurer sa fonction barrière :  soumise aux agressions extérieures, la peau du visage s’assèche alors très vite.

 

Comment les différencier ?

Le manque d’hydratation et le manque de nutrition se manifestent différemment.

Une peau déshydratée se caractérise essentiellement par une sensation d’inconfort, avec tiraillements et picotement. Mais aucune sécheresse n’est visible.

Une peau sèche est rêche au toucher, avec des signes de sécheresse et des desquamation. Les tiraillements sont continus. C’est l’effet « peau de croco ».

 

Quels apports ?

Pour avoir une peau bien hydratée, il est indispensables d’avoir des apports quotidiens en eau suffisants : boire, et aussi consommer fruits et légumes. Mais il est aussi indispensable de lui apporter des actifs hydratants en application cutanée. Ces soins hydratants vont contenir des actifs d’origine naturelle tel que l’Aloe Vera ou l’acide hyaluronique par exemple.

En appliquant des soins contenant des actifs gras comme les huiles végétales, on protège la peau de la déshydratation : les cellules de la peau restent bien collées les unes aux autres, le film protecteur hydrolipidique se renforce en constituant une barrière qui va réduire de la déshydratation en évitant l’évaporation naturelle.

 

 

 

 

Un ordre à respecter ?

Ainsi nutrition et hydratation sont complémentaires, mais faut-il respecter un ordre d’application dans votre routine ?

En théorie : d’abord hydrater, puis nourrir pour fixer l’hydratation. Ainsi les soins dits riches (crèmes) doivent être appliqués après les soins hydratants (huiles, sérums huileux).

En pratique, les avis divergent et conduisent à une conclusion : à chacune / chacun d’évaluer la stratégie qui lui conviendra le mieux !

 

En synthèse

Il est indispensable d’hydrater et de nourrir sa peau. L’hydratation cutanée nécessite des apports en eau suffisant par boissons et alimentation d’une part, et des soins cosmétiques contenant des actifs hydratants d’autres part. La nutrition nécessite des soins riches en huiles végétales, qui vont permettre la création d’une barrière évitant la perte en eau. Seules les peaux grasses auront des besoins nutritifs réduits.

 

Retrouvez l'univers des
Laboratoires du Cap-Ferret
logo vague Laboratoires du Cap-Ferret

La presse parle de nous

Panier
0
Aucun produit dans le panier.